Documents

Manuels


Manuels pour le châssis (et éléments associés)

Les changements de versions mineures (après le point) correspondent à des différences essentiellement cosmétiques. Les changements de versions majeures (avant le point) correspondent à de gros changements importants.

Manuels historiques Mq.31 (et associés)

Ces documents ont été rassemblés au fil des années sur Internet et sont présumés domaine public (une exception notable au reste du contenu de ce site publié sous la licence WTFPL); la plupart proviennent de l’excellente source sur SwissRifles.com, collectée par le très regretté Frank [« Guisan »] van Binnendijk.

 

 

Balistique


Données balistiques pour votre calculette préférée — K31 + GP11 ord.

BC G7 (recommandé): 0.276
BC G1: 0.549
Longueur du projectile: 35 mm
Pas de rayures: right 270 mm (~10.63″)
V0: 780 m/s @ 7°C
Variation V0: 0.8 m/s par 1°C

Cartes balistiques pour un montage châssis typique

Hauteur de l’axe de visée: 70 mm
Distance de zérotage: 100 m
Cartouche: GP11 Ord.
Valeur de clic: 0.1 mrad

[TÉLÉCHARGEMENT PDF]

Exemple:

(Le manuel d’utilisation complet pour les cartes.)

Numéros de série


Historique des modifications du Mousqueton 31

1934 Le percuteur a été allégé.
1935 Le boitier de culasse a été renforcé; utilisation d’acier trempé.
1936 Le magasin a été renforcé; utilisation d’acier trempé.
1941 Crosses en lamellé-collé essayés, mais rejetés.
1944 Suite au difficultés d’approvisionnement, l’acier Chrome Molybdène temporairement utilisé au lieu de Chrome Nickel pour les pièces de culasse (reconnassable par le marquage « +CM » au lieu de l’habituel « +CN »). La modification n’a pas été concluante.
1946 Le bois utilisé pour les crosses est changé. A commencer par le No. 868901, les crosses sont fabriquées en hêtre au lieu de noyer.

Numéros de série et dates de fabrication

Source des informations: Manufacture Dates of Swiss Schmidt-Rubin Rifles

Swiss Schmidt-Rubin rifles do not have the date of manufacture stamped on any of the rifle parts, so determining when the rifle (and mismatched parts, if any) were manufactured must be determined from the serial numbers. The definitive work on this subject, and Schmidt-Rubin rifles in general, is Die Repetiergewehre der Schweiz, Die Systeme Vetterli und Schmidt-Rubin, by Reinhart, Sallaz, and am Rhyn (ISBN 3-7276-7102-5, copyright 1991 by Verlag Stocker-Schmid AG, Dietikon-Zuerich, Schweiz), from which the tables given here are adapted.

Model 1931 Carbines (Karabiner) 
Year Quantity Serial numbers
1933 1193 520010-521202
1934 15534 521203-536736
1935 13664 536737-550400
1936 11326 550401-561727
1937 11639 561728-573366
1938 10344 573367-583700
1939 15300 583701-599000
1940 33575 599001-632575
1941 54150 632576-686725
1942 49350 686726-736075
1943 50475 736076-786550
1944 51900 786551-838450
1945 26200 838451-864650
1946 15600 864651-880250
1947 20950 880251-901200
1948 20100 901201-921300
1949 15500 921301-936800
1950 13200 936801-950000
1951 23050 950001-973050
1952 21400 973051-994450
1953 5549
7450
994451-999999
215001-222450
1954 17150 222451-239600
1955 11250 239601-250850
1956 6400 250851-257250
1957 2950 257251-260200
1958 3130 260201-263330

 

Model 1931 Carbines – Private series
Year Quantity Serial numbers
1934 16 ?
1935 500 400001-400500
1936 100 Zoll 401001-401100
1937 150 Zoll
200
401101-401250
400501-400700
1938 150 400701-400850
1939 20 401501-401520
1940 150
530
50
50
400851-401000
401521-402050
402151-402220
402251-402300
1941 300 402301-402600
1942 650 402501[sic]-403150[sic]
1943 350 403151-403500
1944 400 403501-403900
1945 600 403901-404500
1946 837 404501-405337
1947 929
30
405322[sic]-406250
E519767-E519796
1948 400 406251-406650
1949 650 406651-407300
1950 400
50
407301-407700
408001-408050
1951 300
50
407701-408000
408051-408100
1952 300 408101-408400
1953 450
50
408401-408850
409051-409100
1954 200
100
408851-409050
409101-409200
1955 450
100
409201-409650
410151-410250
1956 450 409651-410100
1957 50
300
410101-410150
410251-410550
1958 475 410551-411025
1959 425 411026-411450
1960 300 411451-411750
1961 300 411751-412050
1962 400 412051-412450
1963 50
400
267331-267380
412451-412850
1968-1969 150 various numbers
1971 150
50
269431-269580
269881-269930
Stand (?) 1972 250 various numbers

Note:
Zoll – Customs service

 

Model 1931 serial number allocation, valid after November 1, 1952 
Serial numbers Allocation
215001-350000 K31 Carbine series, ordered by KTA for KMV
350001-400000 K31 Carbine series
P400001-P450000 Private K31 Carbine series
450001-500000 K31 Carbines with telescopic sights (sniper versions)
500001-500200 Trials versions
E519701-E519900 Various special K31s
519901-519999 Cutaway K31s (running backwards?), last number 519970
520001-520150 Carbine series ordered by KTA, delivered by W+F for special purposes
520081-520100 Ditto, reserved for W+F
520151-999999 Carbine series, ordered by KTA for KMV
after 550651 Hardened magazine boxes
after 540001 Hardened receivers

Notes:
KTA – Kriegstechnischen Abteilung des schweizerischen Militaerdepartements
KMV – Kriegsmaterialverwaltung
W+F – Waffenfabrik

Questions fréquentes


De quelle précision un Mq.31 est-il capable?

Le règlement militaire spécifie la précision médiane (50% de touchés) de 4×6 cm à 300 m au banc d’essai avec la GP11 d’ordonnance. En d’autres termes, à cette distance 95% de touchés doivent rentrer dans un rectangle de 12×18 cm.

Bien que beaucoup de canons Mq.31 sont potentiellement capables de faire mieux que ça, il s’agit bien d’un banc d’essai, et non pas d’un tireur réel derrière le fusil. Toutefois, avec une bonne lunette (qui permet de limiter les erreurs de visée) et un bon châssis ergonomique (qui limite les erreurs du tireur / « flyers »), il est tout à fait possible de se rapprocher de ces chiffres théoriques

En pratique, un bon tireur derrière un bon mousqueton bien équipé au tir lent (pas plus qu’un coup par minute, pour ne pas trop chauffer le canon) à 300 m peut s’attendre à des séries de 96 à 98 points sur 100 sur une cible FST A10. A 98 points et plus (systématiques) on peut parler d’un très, très bon canon.

[lien]

La « bonne » jauge pour un Mq.31: sept-cinquante-combien?

Presque chaque tireur suisse possède un mousqueton 31. Et presque chaque propriétaire d’un mousqueton a son opinion sur la jauge « parfaite » du canon qui assure la meilleure précision.

Nous aussi nous avons une opinion: ça n’a aucune importance. Nous avons fait des essais au tir systématiques avec des canons Waffenfabrik jaugeant entre 7.51 et 7.54, et n’avons trouvé aucune corrélation entre le diamètre du canon et les groupements serrés (ou non).

Plus encore — la jauge n’est pas forcement un indicateur de l’usure du canon; sur plusieurs mousquetons neufs (de lots de production différents) nous avons constaté des diamètres entre 7.51 et 7.53 — neufs d’usine. Les spécifications officielles sont encore plus généreuses; d’après les plans de la Waffenfabrik, le calibre nominal est 7.51, mais les tolérances de fabrication sont ok jusque à 7.56.

Ceci dit, la jauge est utile: les canons qui n’avaient pas le même diamètre sur toute la longueur (un coté plus large que l’autre) se montraient inférieurs en termes de précision que les canons uniformes. Par ailleurs, les canons qui arrivaient à 7.55 ou plus étaient en général déjà « fatigués » et commençaient à disperser plus.

Il est important de noter que ce dernier point n’est valable que pour le Mq.31 et que pour les canons Waffenfabrik. Les canons Hämmerli (rares, reconnaissables par leur marquage « marteau ») jaugent plus large d’usine, et en 7.55 donnent une précision tout à fait convaincante. Les carabines de sport en 7.5×55 (dont la précision et la longévité sont, en général, excellentes) utilisent d’habitude des canons en calibre .30 standard (les mêmes que .308 Win ou .300 Win Mag), qui jaugent dans les 7.55-7.56 neufs.

En résumé: pour un Mq.31 avec un canon Waffenfabrik assurez-vous que la jauge est la même sur toute la longueur (des deux cotés) du canon, et qu’elle est en dessous de 7.55. Du reste — il n’y a que la cible pour vous dire la vérité ultime.

[lien]

Quel est le meilleur montage de lunette pour le châssis?

Réponse courte: ça dépend de la lunette.

La réponse longue se trouve sur la page « Lunette + montage, comment choisir« .